L’équipe s’est inclinée (0-1) devant le Paris Saint-Germain, l’actuel leader du championnat hier.

 

Ils souhaitent terminer la semaine avec une victoire, après un nul (1-1)  concédé à domicile face au Zenith mardi dernier. Mais, l’enthousiasme n’a pas suffi. Les joueurs de l’Olympique Lyonnais ont regagné les vestiaires déçus, après la défaite (0-1) à la maison, face au Paris Saint- Germain hier, au terme du match comptant pour la sixième journée du championnat cette saison. « Paris a dominé tout le match. Ce n’était pas notre tactique, mais encore une fois, on a manqué de caractère dans ce match. On n’a pas su être à la hauteur. On doit encore se remettre en question », pense Jason Denayer. « C’est vrai qu’aujourd’hui il y a un écart, mais il y a encore beaucoup de temps. Il faut s’inquiéter un peu. Mais pas tant que ça. Ça ne fait que six journées, le chemin est encore très long et on va relever la tête. On a une très grosse équipe, avec des joueurs internationaux de caractère. Mais il faut réussir à mettre en place le jeu qu’on veut et ça prend beaucoup de temps », estime pour sa part, Jeff Reine-Adélaïde.

L’unique but de a rencontre intervient à la 87e minute. Bien servi par Di Maria dans la défense Lyonnaise, Neymar se défait d’un défenseur et trouve le chemin de filets (1-0). « Il est toujours décisif et il pense toujours à jouer vers l’avant, à attaquer. J’attends toujours un but ou une passe décisive de sa part. C’est comme ça parce que c’est Neymar, tout simplement », se réjouit l’entraîneur du PSG, Thomas Tuchel. Huitième après cinq journées en championnat, l’Olympique Lyonnais, après sa défaite, occupe désormais la neuvième place au classement avec huit points, derrière Bordeaux qui totalise déjà neuf points et Nantes qui en compte dix. Après un début de saison époustouflant, les poulains du technicien brésilien, Sylvinho, s’éloignent peu à peu de la tête du classement, actuellement occupée par le PSG avec quinze points. Cette saison, Lyon envisage de terminer champion. C’est depuis 2008 que l’équipe n’a plus soulevé le trophée du championnat.

 

P. Bilong